John Locke et la métaphore du papillon




Aujourd’hui je vais vous parler d’une scène tirée de ma série télévisée favorite, Lost.

Il ne s’agit pas d’une scène vraiment importante du show mais elle m’a interpellé car elle véhicule une très belle métaphore.

Cette scène implique donc John Locke et Charlie. Charlie est un junkie et John tente de le faire décrocher. Avec son accord John lui a confisqué sa drogue lui promettant de la lui rendre quand Charlie lui aura demandée trois fois.

Lorsque Charlie réclame à Locke sa dose pour la seconde fois, celui-ci le mène à un arbre sur lequel est fixée une chrysalide:


“ D’après toi, qu’est-ce qu’il y a dans ce cocon ?
_ J'en sais rien. Un papillon ou un truc dans ce genre là.
_ C'est beaucoup plus qu’un simple papillon, c’est un papillon de nuit. Comparés aux papillons diurnes, ils n'intéressent personne. Pourtant il filent la soie. Ils sont plus forts. Plus rapides. [...] Tu vois? Ce petit trou, ici. Ce papillon s'apprête à voir le jour. Il est là, à l'intérieur, en train de lutter, se creusant lentement un chemin à travers le cocon. Si je voulais je pourrais l’aider. En me servant de mon couteau, je pourrais élargir l’ouverture et le papillon pourrait sortir. Alors, là, il serait trop faible pour survivre. C’est à travers cette lutte qu’il deviendra plus fort.
Tu viens de me demander ta drogue pour la deuxième fois. Une troisième fois et elle est à toi.”

Pourquoi cette métaphore me parle tellement ? Que pouvons nous en tirer ?


L’effort de la métamorphose

La métamorphose est un processus douloureux, bien qu’ excitant et motivant.

Changer ses habitudes demande un réel effort. Entreprendre un changement de vie, de métier ne se fait pas tout seul. Ne croyez pas, et même fuyez ceux qui vous diront que vous pouvez avoir une “vie de rêve” en achetant leur méthode. Non, c’est un processus lent et difficile.

Et oui! il y aura des épreuves, et il faudra tenir bon. Tout est question de constance, de courage et de persistance. Et ça tout le monde en est capable.

Pour aider Charlie, John n’a pas choisi la solution de facilité qui consistait à détruire le sachet de drogue. Les personnages étant naufragés sur une île du Pacifique, la question de l'approvisionnement était réglé … pourtant, au lieu de ça, il met en place un processus ...


Faire confiance au processus

Ici, le problème de Charlie est d’arrêter de se droguer. Pour la seconde fois, il revient vers John. Il a la volonté d’arrêter, et pourtant l’addiction est plus forte que tout. Mais plus important que la finalité, vaincre l’addiction dans ce cas, il y a le processus.

John croit au processus. Et Charlie, sans le savoir, a aussi adhéré au processus et par là déjà remporté son combat.

Dans notre exemple Charlie a choisi un coach en la personne de John. Ainsi il accepte implicitement de respecter un certain processus, certaines règles.

Le processu est le suivant:

Je t’aide à arrêter la drogue.

Tu pourras me demander à récupérer ta dose 3 fois et je te la refuserais 2 fois.

A la 3ème tu récupères ta drogue.

Alors qu’il suffisait de jeter la drogue au feu … Mais ce n’est pas ce que cherche John. Ce que veut John, c’est que ce soit Charlie qui jette sa drogue au feu.

C’est ici que la métaphore du papillon prend tout son sens : Anti-fragilité


Anti-fragilité

Tout organisme ou système soumis à des chocs se renforce. C’est ce qui fait que nous sommes là sur Terre après 5 extinctions de masse ( bientot 6 ). La vie est toujours là. Après avoir été effacée à plus de 80%, elle est toujours là. Et ça fonctionne à tous les niveaux.

Les systèmes financiers se renforcent après les crises, nos os se ressoudent et sont plus forts après une fracture. Et les papillons ne sortent de leur cocon qu’après avoir lutté pour en sortir, cette lutte les ayant renforcés.

Ainsi Charlie va renforcer sa volonté d’arrêter la drogue à chaque fois que Locke refusera la lui rendre, comme s’il progressait un peu plus dans son cocon.


Nul n’est insignifiant

Le fait que le papillon soit un papillon de nuit n’est pas anodin non plus. Personne ne fait vraiment attention à Charlie, il se sent déconsidéré, inutile. Comme le papillon de nuit bien discret face au papillon diurne.

Nous en avons déjà parlé mais je me répète : ne sous-estimez pas votre impact sur le monde.

Charlie va s’apercevoir que lorsqu’il se détache de son addiction, lorsqu’il arrête de se cacher derrière elle, lorsqu’il arrête de mettre sur le dos du monde ses malheurs, enfin, lorsqu’il assume qui il est vraiment, il peut se montrer un élément indispensable à sa communauté. C’est aussi à ce moment que le téléspectateur s’attache au personnage dans son parcours dans la série. Il reste un des personnages les plus appréciés du show. Il a fait son chemin dans son cocon et en est sorti sans prendre de raccourci ...


“Two sides to every story”

Charlie

Trace son chemin et avance.

Mais il est soumis à la tentation des raccourcis, des facilités.

Alors c’est difficile!

Mais chaque obstacle franchi le renforce,

car il respecte et est bordé par le processus.

John

Impose le processus.

Mais, il n’a pas le beau rôle.

Alors, il pourrait mâcher le travail.

Mais chaque objection traitée le renforce,

car il donne le sens, montre la voie.

Vous avez remarqué ? C’est quasiment la même chose pour les deux. Tout est question de temps, de patience. Cette métaphore me suis depuis des années mais je n’en ais compris le sens que récemment. C’est une métaphore de ce qu’est le coaching.

Dans ma volonté de vous accompagner dans vos projets, j’apprends la patience. J’apprends à respecter le processus qui renforcera votre projet, qui vous permettra de vous épanouir, ni trop tôt, ni trop tard. Au bon moment.

Pour que le papillon que vous êtes soit assez fort à sa sortie du cocon.


Matthieu

3 vues
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook
  • Instagram

Contact

Matthieu Mailhot

​​

Tél : 06 72 93 62 90

matthieu@nospetitesvictoires.com

  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir LinkedIn Icône

© 2023 par Coach de vie - Mentions Légales - Référencement FIZZWEB